Tarifs formation Conseil en Hygiène Alimentaire, Alimentation santé naturelle

Durée60 H
Tarif pour Particuliers1 576 €
Tarif Entreprises et OPCA1 765 €
Frais d’inscription 50 €

Prochaines sessions :

– du 11 au 22 octobre 2021

– du 10 au 21 octobre 2021

Formation disponible en présentiel, visioconférence ou par correspondance

Inscriptions ouvertes au

+3 3 ( 0 ) 9 70 82 12 12

ou via la Fiche Contact 

FORMATION NATUROPATHIE HYGIENE ALIMENTAIRE
FORMATION NATUROPATHIE

FORMATION CONSEIL EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE
ALIMENTATION NATURELLE

Suite à la situation sanitaire, les formations sur 2021 seront faites pour partie en présentiel (pour les cours de pratiques) et pour partie en visioconférence (pour les cours théoriques).

La force de notre école: une formation de naturopathe, conseil en hygiène de vie, sur mesure!

  • Des petits groupes d’étude
  • Une équipe compétente et passionnée
  • Un suivi personnalisé.

Les avantages de la visioconférence :

  • Gain de temps : aucun déplacement nécessaire, vous étudiez de chez vous.
  • Gain financier : pas de dépenses supplémentaires de trajet ou de logement.
  • Gain sécurité en cas d’absence : les cours sont enregistrés et disponibles en replay si besoin sur quelques jours.

PRÉSENTATION DE LA FORMATIONCONSEIL EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE ALIMENTATION NATURELLE

L’organisme de formation NP Conseil et Formation a pour objectif de proposer des formations en lien avec l’amélioration de l’hygiène de vie à travers différents outils comme le massage, la relaxation, l’alimentation, les pratiques énergétiques, les plantes, etc…

Intitulé de la Formation : Formation en hygiène alimentaire, Alimentation naturelle

Objectifs de la formation : 

–   Prendre en charge un client, analyser ses habitudes alimentaires, évaluer les impacts sur sa santé (son équilibre de vie)

Public visé : Tout public

Les connaissances préalables requises : Aucunes

L’organisation et le fonctionnement de la formation :

  • Durée : 60 H (Le nombre d’heures est à confirmer en fonction du nombre d’élèves)
  • Horaires : 9 h / 16 h
  • Rythme : en semaine, du lundi au vendredi
  • Organisation pédagogique : formation en visio-conférence (théorie) 
  • Sanction : Attestation de formation
  • Lieu de pratique : dans tous lieux prévus pas l’école

Les moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement mis en œuvre :

  • Moyens pédagogiques : cours en numérique, supports électroniques, films, mises en situation, cas pratiques, etc…  
  • Moyens techniques à disposition (selon matière enseignée) : matériel nécessaire à l’apprentissage des modules
  • Moyens d’encadrement : Nathalie PARAYRE, responsable de la formation et une équipe de formateurs expérimentés

Le dispositif de suivi et d’évaluation de la formation :

  • Le suivi : Tout au long de la formation et ce, quelle qu’en soit la durée, les formateurs valident la compréhension et l’acquisition des connaissances de l’apprenant
  • Les attestations de présence : attestation de présence individuelle remise au stagiaire en début de formation à signer chaque jour de présence en visioconférence
  • Les appréciations des résultats : feuille d’évaluation fournie au stagiaire en fin de formation pour l’évaluation des cour

(Nos diplômes ne sont pas reconnus par l’état, ils attestent d’une formation au sein d’une école privée, référencée actuellement au Data Dock)

PROGRAMME DE LA FORMATION CONSEIL EN HYGIENE ALIMENTAIRE ALIMENTATION NATURELLE

Accueil

* L’alimentation santé « Que ton aliment soit ton premier remède » (Hippocrate)

– Les différentes pratiques alimentaires

– Bilan nutrition et les principes de la digestion

– Les associations alimentaires

– L’équilibre acido-basique

– Les besoins de la cellule

– Les jeûnes et les diètes

– Macronutriments et micronutriments

– Nutrithérapie

– Les différents microbiotes et souches probiotiques

– Conséquences et ajustement alimentaire

Le programme peut varier légèrement en fonction de la disponibilité des formateurs, certains cours pouvant être remplacés aux profits d’autres, sans pour autant remettre en question les compétences demandées à l’élève à la fin de sa formation

QUI EST LE CONSEIL EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE ? 

Le conseil en hygiène alimentaire est un(ne) professionnel(le) qui maîtrise certaines règles sur l’hygiène alimentaire et qui va pouvoir proposer un suivi alimentaire aux personnes qui vont venir le rencontrer.

Il prodigue des conseils alimentaires, tout en étant conscient de ses limites.

Les personnes qui le sollicitent sont souvent en recherche de solutions pour mieux gérer leur alimentation au quotidien

Il ne peut en aucun cas proposer :

  • des conseils entrant dans le cadre des activités dévolues aux professionnels du secteur médical ou paramédical (diététiciens)
  • des conseils entrant dans le cadre des professionnels du médical (médecins nutritionistes)

Il travaille en lien avec les autres professionnels (médicaux et paramédicaux), et n’hésite pas à demander leur avis si besoin.

QUELLES SONT SES ACTIVITES?

  • Prise en charge du client et analyse des besoins d’accompagnement sur son alimentation
  • Identification et suggestion de programmes alimentaires

QUELS SONT SES DEVOIRS ?

Une séance avec un conseil en nutrition est basée sur plusieurs objectifs :

1. Accueillir des clients et analyser des besoins d’accompagnements alimentaire.

Lors de l’accueil de ses clients le conseil en hygiène alimentaire commence par une analyse des besoins et des attentes de son client. Son objectif est de comprendre les motifs de sa visite et de s’assurer de sa capacité à l’accompagner dans le cadre d’une problématique d’amélioration de son alimentation. C’est lors de cette phase qu’il oriente au besoin ses clients vers des prises en charges adaptées et qu’il précise le cadre dans lequel s’inscrit son accompagnement.

2. Sélectionner des programmes alimentaires adaptés à la demande de personnes

En fonction des besoins et de l’état général de son client, le praticien va sélectionner des programmes adaptés et susceptibles d’améliorer l’alimentation de ses clients. Ces programmes pourront être révisés  sur plusieurs séances pour s’adapter aux réactions du client et proposer un accompagnement adapté.

3. Développer une activité professionnelle de conseil en nutrition, améliorer sa pratique et développer de nouvelles compétences en lien avec des techniques

Le conseil en hygiène alimentaire est un professionnel indépendant qui doit pouvoir gérer son activité avec une vraie capacité à être à l’écoute de ses clients pour proposer des accompagnements adaptés. Dans le cadre de l’amélioration continue de sa pratique professionnelle, le praticien remet en question ses approches, identifie de nouvelles techniques et fait évoluer sa pratique en s’appuyant sur l’analyse des retours de ses clients. Pour développer son activité professionnelle, pour fidéliser ses clients, le praticien bien-être se doit d’être en recherche permanente de nouvelles techniques et de nouvelles approches susceptibles d’améliorer le bien-être de ses clients. En fonction de ses orientations, il peut ainsi développer son activité professionnelle, communiquer et structurer des offres d’accompagnement pertinentes et adaptées.

QUEL EST LE MARCHÉ ?

En France, le secteur du bien-être ne cesse d’évoluer. Selon l’INSEE, il représente, en 2012, 288 465 entreprises, un chiffre d’affaires de 37,5 milliards d’euros et 542 846 salariés. Des chiffres qui ne font qu’augmenter car le marché est en pleine effervescence.

En France, le secteur du bien-être est considéré comme un secteur porteur globalement, malgré un contexte économique compliqué. Il s’agit d’un marché qui profite d’une croissance constante d’environ 7% chaque année.

Le marché du bien-être pèse, aujourd’hui en France, plus lourd que l’industrie de la mode et du luxe, ou que l’industrie aéronautique et spatiale (source mesacosan). Un marché en pleine croissance dont l’évolution n’est pas prête de s’arrêter.

La recherche du bien-être dans nos sociétés modernes n’est pas une simple mode, mais une tendance lourde qui s’inscrit de manière profonde dans nos habitudes sociales.

Le développement constant et la croissance continue de ce marché depuis ces 20 dernières années en sont la preuve. D’autant plus que ce développement et cette croissance se poursuivent aujourd’hui, malgré un contexte économique compliqué et incertain.

En France, l’étendue du marché du bien-être peut se résumer en 3 chiffres (source Insee):

– 288 465 entreprises.
– 542 846 salariés.
– 37,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Ces chiffres ne sont pas anodins, l’industrie du bien-être est équivalente en termes de chiffre d’affaire à l’industrie pharmaceutique (40,6 milliards d’euro).

En termes de salariés, l’importance du secteur du bien-être est encore plus flagrante, avec un nombre de salariés supérieur à celui du secteur automobile (320 000 salariés) ou encore supérieur à celui du secteur agro-alimentaire (390 000 salariés).

Pourquoi un tel marché ?

Les Français ont aujourd’hui fait de leur recherche de l’équilibre un principe de vie : ils cherchent à manger mieux, vivre mieux, aimer mieux, travailler mieux…

Le fait est que « l’accès au bien-être est désormais une condition sine qua non pour être heureux » (Ipsos). Au point qu’un Français sur deux (45 %) affirme avoir entrepris au moins une action destinée à accroître son niveau de bien-être corporel dans les 6 derniers mois et qu’un Français sur trois (36%) déclare consulter régulièrement des articles ou des livres traitant du bien-être.

Un Français sur quatre a déjà consulté un professionnel (26%) ou a consommé des compléments alimentaires spécifiques (23%). Enfin, plus d’un Français sur dix pratique des activités de relaxation comme le yoga, la méditation ou la sophrologie (13%). Le sondage « Les Français, la forme et le bien-être » (Ipsos – Form’Expo) ayant lui montré que 61% des Français s’adonnent à un sport, soit 6 points de plus que trois ans auparavant. Près de 15 millions de Français pratiquent du Body Fitness. La prévention de la santé étant en tête des motivations.

La recherche d’une santé et d’une jeunesse préservée, voilà la principale motivation des consommateurs du marché du bien-être. Les français cherchent à se maintenir en bonne santé et être en forme.

Et pour cela le bien-être est la meilleure des préventions, par l’intermédiaire de l’hygiène de vie générale, de la diététique, du sport, du recours aux médecines douces et préventives ou encore aux massages.

Le but : réduire de façon notable notre niveau de stress, reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé comme le fléau du monde Occidental, différentes études ayant montrées les conséquences du stress sur la santé : augmentation des risques cardio-vasculaires, cancer… (Voir sur le sujet les études menées par la Lown Cardiovascular Research Foundation – lowncenter.org).

LES DEBOUCHÉS POUR LE CONSEIL EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE:

Le conseil en hygiène alimentaire s’installe à son compte, ou est salarié dans des magasins spécialisés (type magasin biologique). Il peut aussi intégrer des centres pluridisciplinaires où il apportera ses différentes compétences

Le conseil en hygiène aliementaire exerce son activité :

– en cabinet privé,

– en centres d’esthétique, de remise en forme, de balnéo ou thalassothérapie,

– en cabinet paramédical,

– en structure d’accueil de personnes âgées,

– en entreprise

– dans les hôtels disposant d’une structure Spa ou détente.

– dans le cadre d’associations d’aide à la personne et d’accompagnement…