Comment choisir sa formation ?

Diplômante, qualifiante, certifiante … Comment choisir sa formation ?

Aujourd’hui, l’école Arnika dispense des formations non reconnues par l’Etat, et délivre en fin de formation des attestations de formation, pour les modules courts, ainsi que des diplômes d’école privée, pour les cycles long.

L’école Arnika a, à ce jour, déposé deux demandes de reconnaissance pour ces diplômes de Naturopathe, Conseil en hygiène de vie et Praticien(ne) en massages et relaxation bien-être. Nous n’avons malheureusement aucune idée des dates de retour des commissions.

 

Ce petit mémo va vous aider à comprendre la signification de chaque terme afin de ne plus vous perdre dans le jargon de la formation:

1. Les formations qualifiantes

Ce sont des formations opérationnelles

Elles ont une visée professionnelle plus immédiate, elles ne débouchent pas sur un diplôme ou un titre mais elles permettent d’obtenir une attestation de stage en fin de formation ou un «certificat d’aptitude» lié au milieu professionnel.
Elles peuvent être reconnues par les employeurs lorsqu’une convention collective le prévoit, exemple : les CQP, certificats de qualification professionnelle.

Disponible en plusieurs modules (longs, courts, cours d’été, du soir, ou du weekend) elles sont modulables selon votre disponibilité.
Les formations qualifiantes sont souvent de courte durée, elles n’excèdent rarement un an, et s’effectuent en interne ou au sein d’un organisme de formation.

Elles permettent de développer des compétences ou de faire des mise à jour sur les nouveaux outils du monde professionnel. Salarié ou indépendant, elle vise à acquérir de nouvelles compétences et à se positionner vers une évolution du poste ou aussi booster un CV pour les demandeurs d’emploi.

Pour une formation qualifiante, des financements peuvent être octroyés notamment sur : le plan de formation, le Compte Personnel de formation (CPF), l’aide individuelle à la formation pour les demandeurs d’emploi, etc.

2. Les formations diplômantes:

Elles délivrent un diplôme d’établissement reconnu par l’Etat. Les diplômes sont classés par niveau selon le nombre d’années d’études suivi. Les diplômes ont également différents statuts.

Le niveau VI correspond au brevet des collèges ou à un niveau sans diplôme
Le niveau V correspond au CAP ou BEP
Le niveau IV correspond au niveau Bac
Le niveau III équivaut à un bac + 2
Ensuite, plus simplement, on parle de bac + 3 ou bac +5

Un diplôme est  visé, lorsque la qualité pédagogique de l’enseignement est garantie. C’est le cas du BTS, DUT, licence, master ainsi que les diplômes de bac + 3 à bac  + 5 dont les écoles reconnues en ont fait la demande.

Un diplôme est Inscrit ou enregistré quand la formation est inscrite ou enregistrée au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) après évaluation, reconnaissance et certification par la Commission Nationale de la Certification Professionnelles (CNCP).

Un diplôme est habilité par le Ministère de l’Education Nationale, les diplômes habilités concernent les licences, masters ou titres d’ingénieur.

Un diplôme est dit “reconnu” par l’Etat, mais c’est en fait une erreur, car seuls les établissements peuvent être reconnus par les ministères dont ils sont rattachés (Education Nationale, santé, Culture, Agriculture…)

3. Les formations certifiantes:

On parle aussi de formations certifiantes lorsqu’elles débouchent sur un certificat de qualification reconnu par les branches professionnelles. Les formations certifiantes apportent des compétences sur un métier précis, et non des connaissances pluridisciplinaires. L’enseignement est en lien direct avec les besoins des entreprises. La valeur d’une formation certifiante peut être indiquée par des  normes (ISO, AFNOR….).

       Il existe trois catégories de formations certifiantes :
  • Les diplômes, délivrés au nom de l’État (via les ministères)
  • Les titres professionnels, enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), délivrés par des organismes de formation.
    Un titre professionnel est une certification délivrée par le Ministère de l’emploi. Il permet à son titulaire de justifier le suivi d’une formation lui ayant permis d’acquérir certaines compétences et qualifications spécifiques transposables dans le cadre de ses activités professionnelles. Il existe plus de 300 titres professionnels qui figurent dans la liste du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).
  • Les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) : il s’agit d’une certification spécifique à la branche professionnelle par laquelle le certificat a été créé et qui est reconnue par les entreprises du secteur. Ce n’est pas un diplôme puisqu’il n’est pas officiellement reconnu par l’Etat, mais plutôt une certification mise en  place par les acteurs clés d’une ou plusieurs branches et dont la qualité est officiellement reconnue par le monde professionnel, car au plus près de la réalité des métiers et des problématiques de la branche.
    Le CQP vise à reconnaître des qualifications et des compétences propres à un métier. Il s’adresse principalement aux salariés d’une entreprise appartenant à une branche professionnelle, mais également aux adultes souhaitant reprendre une activité professionnelle. C’est un «diplôme » créé par les professionnels pour les professionnels.