TARIFS

Durée360H dont 60H minimum de training personnel évalué (nécessaire à l’obtention du diplôme)

Stage de 2 semaines fortement suggéré

Tarif 4 950 €
Frais d’inscription et d’examens250 €

Prochaines sessions Toulouse:

– session de printemps: complet

– du 4 septembre au 17 novembre 2017 (Reste 8 places)

– du 8 janvier 2018 au 23 mars 2018 (Reste 14 places)

– du 3 septembre 2018 au 16 novembre 2018 (Reste 16 places)

Inscriptions ouvertes au 06.14.48.88.98

FORMATION MASSAGE
FORMATION MASSAGE AYURVEDIQUE BOL KANSU

PRATICIEN DE BIEN ETRE

La force de notre école: une formation sur mesure!

  • des groupes limités à 16 stagiaires
  • une équipe compétente et passionnée
  • un suivi personnalisé.

PROGRAMME PRATICIEN DE BIEN ETRE

L’école Arnika vous propose un programme, qui vous permet d’acquérir l’ensemble des compétences suivantes:

  • Accueillir des clients et analyser des besoins d’accompagnements bien-être
  • Sélectionner des techniques de relaxation et des protocoles de massages bien-être adaptés à la demande de personnes
  • Conduire une séance, réaliser et exécuter des massages bien-être, mettre en œuvre des techniques de relaxation
  • Développer une activité professionnelle de praticien bien-être, améliorer sa pratique et développer de nouvelles compétences en lien avec des techniques

I. Introduction:

II. Etude du corps et de son comportement:

III. Etude des différents bilans:

IV. Les outils pour retrouver le bien-être:

   1. La maîtrise du toucher:

  • Les grands principes du massage

* Massages traditionnels:

* Massages spécifiques:

  • Massage Arnika (exclusivité Ecole Arnika)
  • Massage drainant
  • Massage Femme Enceinte et Bébé
  • Massage Bol Kansu et Jambes Lourdes
  • Massage handicap, personne âgée

* Les outils du massage:

   2. l’apprentissage d’autres techniques de relaxation

  • Techniques de relaxation respiratoires
  • Techniques de relaxation mentales

V. Développer une activité professionnelle:

  • Projet Professionnel

Examens, training et stage en entreprise

  • Entretiens oraux
  • Rapports d’expériences
  • Stage en cabinet, spa, termes ou en cabinet. (Facultatif)
  • Mise en situation
  • Plan de développement

QUI EST LE PRATICIEN DE BIEN-ÊTRE ? 

Le Praticien de Bien-Être est un(e) professionnel(le) du bien-être de la personne. Il propose des soins basés sur le toucher non thérapeutique, et procure des conseils de relaxation et de santé naturelle. Le Praticien de Bien-Être met à la disposition de son client son savoir-faire et ses connaissances en matière de médecine douce. Il ne se substitue en aucun cas aux professionnels du massage, ni au corps médical, mais vient en complément sur les différentes approches des médecines traditionnelles. Les personnes qui le sollicitent sont souvent des personnes qui recherchent une prise en charge non médicamenteuse, basée sur le massage, en compléments de leurs soins médicaux. Ses principales activités sont les suivantes :

  • Il (elle) prend en charge ses clients, les accueille et présente des approches et des protocoles d’accompagnements bien-être
  • Il (elle) analyse des problématiques bien-être de clients, analyse le contexte et l’environnement de son client pour comprendre ses attentes
  • Il (elle) recherche des approches et des protocoles bien-être adaptés pour l’accompagnement de clients
  • Il (elle) met en œuvre et exécute des protocoles de massages bien-être et de relaxation dans le cadre de séances
  • Il (elle) réalise des bilans de séances, analyse des impacts d’approches et effectue un suivi de ses clients
  • Il (elle) gère son activité, identifie des axes d’amélioration, cherche à développer de nouvelles approches pour les proposer à ses clients.

QUELS SONT SES DEVOIRS ?

Une séance avec un Praticien de Bien-Être n’est pas seulement une séance de détente, elle est basée sur plusieurs objectifs :

1. Accueillir des clients et analyser des besoins d’accompagnements bien-être.

Lors de l’accueil de ses clients le praticien bien-être commence par une analyse des besoins et des attentes de son client. Son objectif est de comprendre les motifs de sa visite et de s’assurer de sa capacité à l’accompagner dans le cadre d’une problématique d’amélioration de son bien-être. C’est lors de cette phase qu’il oriente au besoin ses clients vers des prises en charges adaptées et qu’il précise le cadre dans lequel s’inscrit son accompagnement

2. Sélectionner des techniques de relaxations et des protocoles de massages bien-être adaptés à la demande de personnes

En fonction des besoins et de l’état général de son client, le praticien va sélectionner des techniques et des protocoles adaptés et susceptibles d’améliorer le bien-être de ses clients. Ces utilisations de techniques et de protocoles peuvent intervenir lors du début de la séance, dans le cadre de l’élaboration d’un programme d’accompagnement sur plusieurs séances ou en cours de séance pour s’adapter aux réactions du client et proposer un accompagnement adapté.

3. Conduire une séance, réaliser et exécuter des massages bien-être, mettre en œuvre des techniques de relaxation

Dans le cadre des accompagnements de personnes, le praticien exécute des massages bien-être et utilise des techniques de relaxation en respectant les protocoles. Il prépare les espaces, les outils et les produits qui vont être nécessaire pour les séances et conduit la séance avec une écoute permanente des réactions de son client. En fonction des objectifs de la séance et la réceptivité de son client, il va ainsi adapter ses interventions afin de travailler de la manière la plus efficace possible sur leur bien-être. La fin de chaque séance est l’occasion de faire un point avec le client sur ses ressentis afin d’orienter la suite de l’accompagnement.

4. Développer une activité professionnelle de praticien bien-être, améliorer sa pratique et développer de nouvelles compétences en lien avec des techniques

Le praticien bien-être est un professionnel indépendant qui doit pouvoir gérer son activité avec une vraie capacité à être à l’écoute de ses clients pour proposer des accompagnements adaptés. Dans le cadre de l’amélioration continue de sa pratique professionnelle, le praticien remet en question ses approches, identifie de nouvelles techniques et fait évoluer sa pratique en s’appuyant sur l’analyse des retours de ses clients. Pour développer son activité professionnelle, pour fidéliser ses clients, le praticien bien-être se doit d’être en recherche permanente de nouvelles techniques et de nouvelles approches susceptibles d’améliorer le bien-être de ses clients. En fonction de ses orientations, il peut ainsi développer son activité professionnelle, communiquer et structurer des offres d’accompagnement pertinentes et adaptées.

QUEL EST LE MARCHE QUI S’OFFRE AU PRATICIEN DE BIEN-ETRE?

En France, le secteur du bien-être ne cesse d’évoluer. Selon l’INSEE, il représente, en 2012, 288 465 entreprises, un chiffre d’affaires de 37,5 milliards d’euros et 542 846 salariés. Des chiffres qui ne font qu’augmenter car le marché est en pleine effervescence.

En France, le secteur du bien-être est considéré comme un secteur porteur globalement, malgré un contexte économique compliqué. Il s’agit d’un marché qui profite d’une croissance constante d’environ 7% chaque année.

Le marché du bien-être pèse, aujourd’hui en France, plus lourd que l’industrie de la mode et du luxe, ou que l’industrie aéronautique et spatiale (source mesacosan). Un marché en pleine croissance dont l’évolution n’est pas prête de s’arrêter.

La recherche du bien-être dans nos sociétés modernes n’est pas une simple mode, mais une tendance lourde qui s’inscrit de manière profonde dans nos habitudes sociales.

Le développement constant et la croissance continue de ce marché depuis ces 20 dernières années en sont la preuve. D’autant plus que ce développement et cette croissance se poursuivent aujourd’hui, malgré un contexte économique compliqué et incertain.

En France, l’étendue du marché du bien-être peut se résumer en 3 chiffres (source Insee):

– 288 465 entreprises.
– 542 846 salariés.
– 37,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Ces chiffres ne sont pas anodins, l’industrie du bien-être est équivalente en termes de chiffre d’affaire à l’industrie pharmaceutique (40,6 milliards d’euro).

En termes de salariés, l’importance du secteur du bien-être est encore plus flagrante, avec un nombre de salariés supérieur à celui du secteur automobile (320 000 salariés) ou encore supérieur à celui du secteur agro-alimentaire (390 000 salariés).

Pourquoi un tel marché ?

Les Français ont aujourd’hui fait de leur recherche de l’équilibre un principe de vie : ils cherchent à manger mieux, vivre mieux, aimer mieux, travailler mieux…

Le fait est que « l’accès au bien-être est désormais une condition sine qua non pour être heureux » (Ipsos). Au point qu’un Français sur deux (45 %) affirme avoir entrepris au moins une action destinée à accroître son niveau de bien-être corporel dans les 6 derniers mois et qu’un Français sur trois (36%) déclare consulter régulièrement des articles ou des livres traitant du bien-être.

Un Français sur quatre a déjà consulté un professionnel (26%) ou a consommé des compléments alimentaires spécifiques (23%). Enfin, plus d’un Français sur dix pratique des activités de relaxation comme le yoga, la méditation ou la sophrologie (13%). Le sondage « Les Français, la forme et le bien-être » (Ipsos – Form’Expo) ayant lui montré que 61% des Français s’adonnent à un sport, soit 6 points de plus que trois ans auparavant. Près de 15 millions de Français pratiquent du Body Fitness. La prévention de la santé étant en tête des motivations.

La recherche d’une santé et d’une jeunesse préservée, voilà la principale motivation des consommateurs du marché du bien-être. Les français cherchent à se maintenir en bonne santé et être en forme.

Et pour cela le bien-être est la meilleure des préventions, par l’intermédiaire de l’hygiène de vie générale, de la diététique, du sport, du recours aux médecines douces et préventives ou encore aux massages.

Le but : réduire de façon notable notre niveau de stress, reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé comme le fléau du monde Occidental, différentes études ayant montrées les conséquences du stress sur la santé : augmentation des risques cardio-vasculaires, cancer… (Voir sur le sujet les études menées par la Lown Cardiovascular Research Foundation – lowncenter.org).

LES DEBOUCHES POUR LE PRATICIEN DE BIEN ETRE:

Le Praticien de Bien-Être certifié par l’école Arnika s’installe à son compte, ou est salarié dans les Spa et les thalassothérapies. Il peut aussi intégrer des centres pluridisciplinaires où il apportera ses différentes compétences

Le praticien de bien-être exerce son activité :

– en cabinet privé,

– en centres d’esthétique, de remise en forme, de balnéo ou thalassothérapie,

– en cabinet paramédical,

– en structure d’accueil de personnes âgées,

– en entreprise

– dans les hôtels disposant d’une structure Spa ou détente.

– dans le cadre d’associations d’aide à la personne et d’accompagnement…

– à domicile

MODALITE D’EVALUATION DES COMPETENCES:

Intitulé Descriptif et modalités d’évaluation et de certification
Accueillir des clients et analyser des besoins d’accompagnements bien-être Mise en situation professionnelle : Elaborer un programme d’accompagnement bien-être

Objectifs associés :

Identifier et analyser des motifs de consultation, analyser des problématiques et des attentes, définir des possibilités d’accompagnement, élaborer et proposer un programme d’accompagnement bien-être.

Sélectionner des techniques de relaxation et des protocoles de massages bien-être adaptés à la demande de personnes Rapport d’expérience professionnelle : Sélectionner des protocoles de relaxation et de massage bien-être adaptés à des besoins de clients

Objectifs associés :

Analyser des problématiques, sélectionner des approches et des protocoles bien-être, anticiper des impacts d’approches bien-être, analyser des impacts d’approches sur le bien-être de clients.

Conduire une séance, réaliser et exécuter des massages bien-être, mettre en œuvre des techniques de relaxation Mise en situation : Exécuter des protocoles de massages bien-être et conduire des séances de relaxation

Objectifs associés : Analyser des problématiques de clients, sélectionner des approches et des techniques bien-être adaptées, mettre en œuvre et respecter des protocoles de massages et de relaxation, réaliser un bilan de conduite de séance, identifier des axes d’amélioration dans l’exécution de protocoles.

Développer une activité professionnelle de praticien bien-être, améliorer sa pratique et développer de nouvelles compétences en lien avec des techniques Mise en situation : Présentation un plan de développement d’une activité de praticien bien-être

Objectifs associés :

Etudier le marché du bien-être, analyser des tendances, positionner une activité professionnelle, proposer des prestations et des approches spécifiques, faire évoluer une pratique professionnelle